En coulisses

Les coulisses du Japon, c’est tout ce que l’on voit mais qui ne rend pas vraiment bien en photo, c’est tout ce qu’on ressent et qui ne se photographie pas, c’est un peu comme l’arrière du pays.

Alors comme on ne veut pas oublier mais aussi vous faire partager, on vous livre ici en vrac, le quotidien japonais, celui qui retient notre attention lors de ce voyage.

Sur le trône : avec la cuvette chauffante, et la possibilité de se laver l’arrière-train à l’eau et dans plusieurs directions possibles, plutôt que de l’essuyer avec du papier, les toilettes japonaises sont assez originales et technologiques. On notera aussi dans les toilettes publiques, porte-bébé et porte-parapluie mis à disposition, pratique.

On the road : les taxis et autres chauffeurs de bus, cars, trains, conduisent leur véhicule d’une main de maître, mais surtout habillés de gants blancs. Ils ont également une manie, tel un toc, en faisant des gestes répétitifs… cela nous a tellement surpris que nous avons cherché pourquoi et voici quelques explications provenant de l’extrait d’un article de Patrick Duval qui fut correspondant au Japon du journal Télérama* : (…), le chef de gare, après avoir longuement scruté l’horizon, lentement, d’un grand geste du bras, indique plusieurs fois dans quel sens arrive le train. Bien sanglé dans son uniforme, il semble, comme l’écrivait Fosco Mariani dans son magnifique « Japon » (1959 chez Arthaud) « être l’officiant de très anciens rites confucéens et le représentant d’une antique et poétique autorité ». Les conducteurs de trains ont la même obsession de la sécurité. De même qu’à l’usine les ouvriers répètent chaque matin à haute voix les règles de l’entreprise, ils doivent, même lorsqu’ils sont seuls dans leur cabine, décrire tout haut chaque signal rencontré en le désignant du doigt. « Voilà un stop », s’écrient-ils le bras tendu. « je freine ». Et cela, cent fois par jour si nécessaire ! Moyennant quoi, le Shinkansen (= ~TGV) peut s’enorgueillir , malgré les tremblements de terre, de ne compter, à ce jour aucun accident même minime, depuis sa création en 1964. (…)

Mini mimi trop petit : tout est petit, à commencer par les chambres, les lits, les chaises, mais aussi les toilettes… quelques voitures ressemblent à des toys, les maisons pourraient être celles de poupées. Les sièges des bus sont étroits. Leurs pieds sont petits ! Pour nos 3m50 cumulés, ce n’est donc pas toujours évident.

Bon ap’ : les restaurants, en guise de menu, ont une vitrine qui présente leurs plats en pré-fabriqués. Heu, c’est étonnant…et pas toujours très appétissant.

Jacques à dit : l’obéissance aux règles est saisissante. Le passage piéton n’est traversé que lorsque le signe vert est allumé pour les piétons, même si aucune voiture n’arrive depuis déjà un moment. Et ceci n’est qu’un exemple…

Pas si High Tech : A Kyoto, il n’y a pas d’Apple Store, et là franchement, on n’a pas compris.

Pré-Majeur à 6 ans : les enfants doivent aller à l’école à pied à partir de 6 ans, c’est pourquoi nous croisons de jeunes enfants dans la rue, avec leur cartable, que ce soit en ville ou en campagne… ça fait drôle.

Femme : des wagons de métro sont réservés aux femmes en heure de pointe. Bien vu.

Black & White : dans les quartiers d’affaires, les hommes (car il n’y a que des hommes), sont habillés d’un pantalon noir et d’une chemise blanche, tous identiques.

Ciel : le soleil se lève vers 5h30 et à 18h il est couché. Le temps, lui, est incertain, ni trop beau, ni trop mauvais, on ne sait pas dire, il ne tranche à peu près jamais.

45 minutes : c’est la durée d’une machine à laver le linge et le linge est propre. CQFD.

Baby-cyclo : les femmes transportent jusqu’à 3 enfants sur leurs vélos, l’un derrière, l’autre devant, le dernier sur elle en porte bébé. Sport quand même !

MBD : Métro Boulot Dodo prend tout son sens ici, on voit de nombreux japonais dormir dans les bus ou les métros, jeunes et moins jeunes.

Et en vrac : les matelas sont souvent plus à 5 cm du sol, qu’à 40… la qualité du futon fera la différence pour le dos ! Pour entrer dans un temple, il faut systématiquement se déchausser, éviter alors les chaussettes trouées ! Les courbettes remplacent la poignée de main ou la bise, mais aussi le merci et l’au-revoir et bien plus encore on dirait… Il y a des lapins parfois sculptés dans les temples…

Voilà donc l’aperçu des coulisses japonaises, et encore on ne vous a pas tout dit !

Coulisses du Japon © Break and Trek_2017_5

Coulisses du Japon © Break and Trek_2017_3

*(Télérama n° 2116 du 11 juillet 1990, article : le tour du monde en 80 gares, le Shinkansen.)

22 thoughts on “En coulisses

  1. Bon ben j’ai tout lu. Tout suivi avec avidité. J’aime cette couleur jaune pour tes cheveux, tes -6 kg, en fin de compte je vais peut être vous rejoindre pour en perdre un peu beaucoup. Votre voyage est passionnant ou trop bien conté et si bien qu’on si croirait. J’attend la suite….. à bientôt croupi. Bisous à tous les deux. Brigitte

    Aimé par 1 personne

  2. Super intéressant les coulisses!!!!ya du bon à prendre ( pour le trône le wagon pour les femmes et le respect de Jacques à dit lol) et d autres choses à laisser labas (menu en plastic mouais…)!!!sinon j ai bien compris régime à prévoir pour moi avant de partir à l aventure !!!!bises à vous 2!!!et merci mille fois pour ce partage!

    Aimé par 1 personne

  3. Si je comprends bien, le Japon est à l’opposé de la France sur bien des points !
    Vous devez être particulièrement dépaysés.
    Je vais me renseigner sur le confort de l’hôtel durant mon futur séjour à Kyoto…
    Continuez bien. Bisous.

    Aimé par 1 personne

  4. « mini, mini, …mini, ….tout est mini dans notre vie… » comme disait l’autre :-)!! enfin, tout sauf votre ouverture d’esprit bien-sur!! bravo pour votre curiosité contagieuse, et… vivement la suite!! bisous, bisous!

    Aimé par 1 personne

  5. Bravo pour ce reportage poético-ludique, à part la bouffe en plastique, ça fait envie ! J’en reprendrais bien encore un peu, de votre blog si vous le voulez bien 😉 vivement la suite ! Bises. Jean-Marc

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour à tous les 2,
    effectivement les assiettes pré-préparées ( en plastique) dans les vitrines des resto, ne sont forcément appétissantes, mais par contre indéniablement plus efficaces qu’un menu ou une longue discussion avec le serveur pour faire son choix. Même si au final on n’est pas sûr de savoir le contenu réel de ce que l’on va ingurgiter. Bonne continuation

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s