Happy New Year

Après 5 mois de voyages pendant notre tour du monde, la fin d’année nous invite à faire un bilan ! On a deux visions, deux ressentis, deux manières de le dire, on vous les livre en vrac ! C’est parti.

Version Stéphanie

« J’adore ! » « Quelle chance j’ai d’être là ! » C’est les 2 phrases qui me viennent le plus souvent ! Alors forcément le bilan est trèèèès positif !!!

La vie nomade me plaît beaucoup ! Bouger de lieu en lieu avec pour seules affaires, mon sac à dos j’adore ! D’ailleurs à mon retour, il faut que je m’allége encore, j’ai bien trop de choses qui ne sont pas nécessaires dans mon quotidien ! Quand à l’espace, nos chambres font 20m2 grand maximum depuis 5 mois. 20m2 où sont regroupés bureau, chambre, sdb,  salon, bibliothèque et parfois même cuisine ! L’espace ne m’est pas non plus si nécessaire. Surtout lorsque l’on passe ces journées dehors !

Dehors : Justement être dehors constamment et se bouger physiquement fait un bien fou à la tête et au corps ! Ce rythme me connecte avec mon corps, avec la nature, avec les éléments naturels ! Evidemment avec soleil, ciel bleu et 30 degrés, c’est plus facile hein ! Et les insectes alors ? Envolée la phobie des insectes ! Je ne les aime pas oui, mais je ne prends plus mes jambes à mon coup dès que j’en vois un ! Yes yes yes ! A suivre !

La découverte des autres : Découvrir d’autres façons de vivre, rencontrer d’autres coutumes, observer les locaux, c’est super intéressant, mais ça me met mal à l’aise en fait. Pourtant plus jeune, je voulais être ethnologue… finalement je n’aurais peut être pas aimé… Observer oui, de trop près non, car je me sens voyeuriste. Il me semble qu’aujourd’hui ce sont les paysages qui m’attirent, leur grandiosité. Et c’est déjà tellement super !!

Le temps : Alors cette notion de temps, je la découvre complètement. J’ignorais ce qu’était avoir du temps, du temps pour soi, du temps pour l’autre, du temps à rien, du temps pour réfléchir, pour imaginer, du temps ! Incroyable comme c’est bon d’avoir tout ce temps ! J’étais souvent en peine de temps ces dernières années, et en avoir autant est magique ! Cela me permet de trouver mon rythme biologique et intellectuel, chose que j’ignorais jusque là ! Le temps, j’adore j’adore j’adore !!! J’en veux encore et encore !!

0 pointé : Je n’ai pas été surprise par l’égalité homme/femme dans aucun des pays que nous avons traversé, à regret… Les gars, les filles, il y a encore du boulot !!

Un être vous manque et… Ma grand-mère et mon chien me manquent de plus en plus… peu ou pas de contact, un grand vide s’installe alors… et les plus beaux paysages du monde ne pourront pas remplacer ce manque. Vivement vivement de les revoir !

Mes musts : Des 6 pays que l’on a fait (Chine, Japon, Vietnam, Cambodge, Singapour, Thaïlande), c’est en Chine que j’aimerais retourner, et en particulier sur le Grande Muraille de Chine. Ah cette Grande Muraille, je l’ai trouvé si majestueuse…. Quel boulot ils ont fait à l’époque, extraordinaire !!! Je voudrais la revoir aux 4 saisons. C’est au Cambodge que j’ai aimé les gens, si souriants, si simples, si bienveillants, on s’y sent bien et j’ai projet à mon retour de marrainer un enfant de l’association PSE que nous avions visité. Pour finir, la Baie d’Ha Long m’a emballé, faire du kayak au milieu de ces îles karstiques a été ma madeleine de proust !

Déconnexion positive : Etre loin de son quotidien, ça a du bon ! Car d’ici, je n’entends plus les inquiétudes relatives au monde professionnel, d’ici je n’entends plus les ondes négatives à toutes prises d’initiatives, d’ici je n’entends plus le stress des bouchons, d’ici je n’entends plus les paroles qui ne servent à rien de bon, d’ici je déconnecte de la radio, de la TV, des journaux alarmants, d’ici je ne sens plus le regard parfois pesant des autres, d’ici j’ai l’impression de voir tout cela de très loin et ça me fait un bien fou ! Car ici je ne prends que le positif et je me sens libre !

2018 : Bonne année à vous tous, qu’elle vous soit douce, câline, heureuse, pleine d’envie et de réalité ! J’aime bien cette phrase : « qui ne tente rien a déjà perdu », je vous souhaite de tout gagner !!


Version Philippe

Je n’ai jamais été envahi, ni du besoin du monde, ni du besoin de l’autre, pourtant, je dois reconnaître qu’après 5 mois d’itinérance, l’étonnement et l’expérience véritable de la vie me surprennent. Je me sens redevenu tel un enfant qui découvre la vie et se borne à l’essentiel :

la liberté, la marche, la nature, le temps, la découverte …

Mais, est-ce bien vrai ce que je vis ? Car, voyez-vous, je n’en reviens toujours pas !

Oh ! il y a bien des jours gris, mais il y a aussi des jours bleus, le bleu d’hiver, l’ultra marin, l’azur, le turquoise, le lapis-lazuli …

Je vois une terre en souffrance à la limite de l’agonie, des inégalités criantes, mais je puis admirer aussi la beauté d’un ciel bleu, celle des sols et des roches, l’extrême variété des verts végétaux, et dans bien des lieux, le siège du meilleur des hommes, car il est certain, le sourire est le plus court chemin jusqu’à la rencontre.

C’est au Cambodge et au Vietnam que les regards furent les plus tendres, les plus embellis de ce qu’aux coins de nos lèvres nous ressentons comme un charivari.

Dans ce voyage, je me sens de mieux en mieux.

Parcourir le monde, tel que nous le faisons, c’est effectuer un mouvement qui se détermine, se confronter à ses nuances, à ses secrets, observer les vérités insondables de l’autre, tout en explorant l’indicible des nôtres. Je me sens traversé, entrepris par des émotions bigarrées, d’une extrémité à l’autre de moi, comme une terre en labours, subsistant à l’inconnu des récoltes à venir, à l’impénétrabilité de l’autre.

C’est une véritable aventure qui relève tout à la fois de l’expérience et de l’entendement.

Presque 150 jours de voyage. 5 mois.

Je pense à tous les marcheurs, aux voyageurs inconnus, aux itinérants, aux écrivains, aux philosophes, aux paysans du monde, à la citoyenneté du monde, mais aussi à tous ceux que les bombardements, la peur, la famine, la sécheresse ou les inondations forcent à marcher, à partir.

Je pense à tous ceux qui restent.

Je pense à tous ceux qui meurent.

Je pense à la vie, à ceux qui rient, aux autres qui sourient. Et ceux qui pleurent.

Je pense à mes enfants.

Je pense à mes parents.

Je pense à mon chien.

Je pense à mes amis.

Je pense à mon corps, à ce qui me sert d’hébergement et de moyen de transport.

Je pense à toutes ces choses qui sont au fond de moi, au fond de nous.

Je pense à toutes ces choses qui m’échappent, à la raison du monde.

Je pense aux mots de Claudine Bohi, « les mots sont des bouts de corps ».

Sur les sentiers de l’île de Koh Samet, je me suis imaginé Robert Louis Stevenson parcourant en 1878 le chemin de Monastier (Haute-Loire) à Saint-Jean-du-Gard (Gard) en compagnie de son ânesse, Modestine.

Je me suis imaginé John Steinbeck racontant son périple à travers l’Amérique (Voyage avec Charley – Babel – 1960). Il avait fait équiper un GMC camper qu’il avait baptisé Rossinante, du nom du cheval de Don Quichotte.

Je pense à Bernard Ollivier, Nicolas Vanier, Nicolas Bouvier, Sylvain Tesson, Michel Serres, Frédéric Gros, Jean-Paul Kauffmann, Ralph Waldo Emerson, Walter Benjamin, Jacques Lacarrière, Alexandra David-Néel, Jack Kerouac, Emmanuel Kant, Friedrich Nietzsche, Thoreau et à tant d’autres connus ou inconnus, à toutes ces âmes de la nature, de l’être et/ou du verbe pour lesquelles l’exercice de la marche est/fut un acte vers la liberté, un acte politique, une flânerie, une dérive salutaire, une prophétie, une métaphysique, une traque de la lenteur.

Marcher est un chemin vers soi, un chemin vers l’autre, un chemin vers le monde où la solitude est meilleure.

Je ne pensais pas vivre autant, aussi furieusement, et même si la vie n’est qu’un bref éclair de lumière entre deux éternités d’obscurité, je le redis, je veux de ce bref éclair, fusse-t-il trop court, m’enivrer.

“Je voulais vivre intensément et sucer la moelle de la vie. Et ne pas, quand je viendrai à mourir, découvrir que je n’aurai pas vécu» W. Thoreau

Merci !

Bonne année !

22 réponses sur « Happy New Year »

  1. quels magnifiques messages! quelles magnifiques photos! quels textes touchants de vérité de présence. Je découvre votre blog, jamais trop tard. Stéphanie, je suis touchée par ton texte sur le temps que tu retrouves pour . Profite de chaque instants, tu es dans un état de yoga perpétuel!! Belle route à vous deux, au plaisir de vous revoir
    Marie-Cécile

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, c’est super d’avoir un message de toi Marie-Cécile, merci ! C’est donc ça l’état de yoga perpétuel ? Alors, c’est génial !! Je l’avais déjà gouté à tes séances de yoga, j’avais déjà bien aimé !! Belle route aussi à toi ! Bises

      J'aime

  2. Une fois n’est pas coutume, généralement je n’aime pas m’exprimer sur les « réseaux », voici sans doute la seule exception et probablement la dernière .Le temps est souvent ce qui me manque pour vous suivre régulièrement, alors de temps à autre je me pose et je découvre vos messages, vos photos. Et du coup pour un instant je prends le temps . Alors , rien que pour ça, merci à vous deux.
    Je vous souhaite une très belle année 2018. Continuez à partager vos découvertes avec nous.
    Amicalement .Béatrice

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour le partage de vos aventures, de vos émotions…
    Belle année 2018 à tous les deux !!
    Je vous souhaite pleins de petits moments heureux, magiques, superbes….
    et aussi de grands moments géniaux, exceptionnels et inattendus….
    mais également des moments ordinaires, où l’on est bien, tout simplement !
    Bizous

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour les « Break & treck », je vous présente tous mes voeux pour 2018. Continuez bien vos voyages autour de notre monde et intérieurs. Vos découvertes nous font faire un pas hors de nos quotidiens, et cela nous fait du bien aussi. Bonne et heureuse année. A bientôt. Christiane.

    Aimé par 1 personne

  5. Je n’ai pas votre verve si délicieuse aussi je me contenterai d’un message de la part d’Isana, Claire et moi : bonne année, continuez à nous faire rêver, le partage de votre aventure est tellement enrichissant, merci à vous ! Gros bisous. Jean-Marc

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s