Anecdotes en noir et blanc

225 jours, c’est le nombre de jours où nous vadrouillons le monde. 80, c’est celui qu’il nous reste à parcourir encore. Deux tiers de passé et on s’est dit qu’un petit « point potin  » serait de bonne augure !

Les gadins de notre tour du monde ! Car il y en a eu !

A Chiang Mai, en Thaïlande, sur un joli sentier de randonnée, il faut regarder où mettre les pieds à cause des serpents, il faut aussi faire attention au chien qui nous suit et passe devant et derrière sans arrêt. Alors Stéphanie fait une grosse chute en avant, gros plat sur le sol, genoux à terre et là ouille ouille ouille, ça fait très mal ! Mais plus de peur que de mal, RAS, tout a bien fini !

A Rotorua, dans l’Ile du Nord de la Nouvelle Zélande, Stéphanie (encore) tombe de et avec son VTT, dans la rivière, 2 m plus bas, sous les yeux ébahis de notre accompagnateur et de Philippe. Philippe se jette alors dans la rivière tel Indiana Jones pour la sortir ! Et voilà deux routards qui se retrouvent trempés des pieds à la tête, et un vélo avec ! Rien de cassé, ça nous a surtout fait rire à gorge déployée ! Mais le plus drôle c’est que l’accompagnateur a expliqué deux minutes avant comment il fallait faire pour se lancer sur la côte… ! Hé hé, on n’a pas les photos mais les souvenirs oui !

A Te Ahora, dans l’Ile du Nord de la Nouvelle Zélande, Stéphanie (encore) se prend un tronc d’arbre sur le crâne ! On marchait tranquillement dans la nature, sur un joli sentier et là un arbre en plein milieu que Stef ne voit pas… A défaut d’avoir fait mal, ça remet les idées en place !!

A Hobart, en Tasmanie,  Stéphanie (encore) se prend (encore) un tronc d’arbre sur le front ! On marche toujours tranquillement dans la nature, sur un joli sentier et là un arbre en plein milieu que Stef ne voit (encore) pas…en même temps il faut regarder où l’on met les pieds pour ne pas marcher sur des serpents, avoir un chapeau sur la tête pour se protéger du soleil (car l’Australie dénombre le taux le plus élevé de cancer de la peau), alors si en plus faut regarder droit devant soi… Philippe finit par l’appeler Lady Pignon !

Nos amis les bêtes ne sont pas toujours nos amis !

A Nikko, au Japon, les sangsues adorent les mollets de Stéphanie. Toujours sur un joli sentier de randonnée, et avec nos chaussures de marche (montantes évidemment), les sangsues viennent s’agripper aux mollets de Stef. Philippe est là pour les enlever, ouf, Stéphanie ignorant jusque là à quoi ressemblait une sangsue… C’est chose faite et bien c’est ragoutant…beurk ! Mais le plus rageant, c’est que Stef est toujours en pantalon, chaussures montantes et mollets bien gardés, pendant que Philippe lui est lui toujours en short, mollet à l’air…. Grrr….

Les moustiques et autres bestioles sont les amis de Stéphanie. Mais Stéphanie n’est pas l’amie des insectes, par contre Stéphanie est l’anti-moustique de Philippe. Pourtant Stéphanie est toujours en pantalon, les bras couverts, et les surfaces de peaux qui dépassent sont recouvertes du puissant anti-moustique chargé en DEET très mauvais pour la peau et la planète. Et bien les insectes se contrefichent complètement de toutes ces barrières et sucent la peau de Stef à pleine babine les salopiauds. Vraiment c’est agaçant, encore plus que Philippe lui se balade en Short T-Shirt Tong ! Stef cumule 100 piqures, quand Philippe atteint difficilement les 8… #stoplespiquresdesinsectes !

Erreur d’aiguillage ou pilotage automatique !

A Osaka, au Japon, après deux mois de vie japonaise, nous voilà en partance pour le Vietnam ! Enfin on a failli rester plus longtemps au Japon ! Philippe a tout prévu, l’arrivée 2 heures avant à l’aéroport pour faire les formalités, prendre le temps de ne pas se précipiter ! Sauf que quand on arrive à l’aéroport, il n’y a à peu près personne, et à y regarder de plus près, ben ce n’est pas le bon aéroport du tout ! Un bus est là et part pour l’autre aéroport, le bon, il faut compter 1 heure pour y aller, ouf, just on time, on a pu quitter le Japon et poursuivre notre voyage !!

Entre Chumphon et Koh Tao, en Thaïlande, le bateau qui nous embarque est un catamaran immense. Le ciel est chargé de nuages noirs, le vent souffle fort et la houle se déchaine. Il accueille près de 400 personnes. L’équipage distribue des sacs plastiques et conseille d’en prendre. Alors on en prend et surtout on prend des petites pilules magiques contre le mal de mer. Pas 5 minutes que le bateau commence la traversée, qu’une jeune femme vomit en gémissant. Quelques minutes plus tard, ce sera près de 100 personnes qui ont pour compagnon leur sac plastique. Personne ne bouge. Personne ne peut bouger en fait. C’est le pire transfert de notre tour du monde jusque là… un moment qui dure 1h45… nous sommes avec nos amis et enfants, aucun malade, on est content d’accoster et de débarquer !

Entre Melbourne et Hobart en Australie, l’avion que nous prenons décolle sans problème, tout se passe bien jusqu’au moment où l’on croise un orage. Et là, ça nous a donné la nausée. L’avion saute, bouge de droite, de gauche, whouahou l’atterrissage paraît compromis, le pilote nous informe qu’on va faire encore un petit tour, alors on refait un tour, mais toujours dans l’orage, et ça saute et ça tremble, et ça remue ! Puis le pilote se décide pour atterrir ! On a manqué de glisser sur la piste à l’atterrissage, m’enfin on est là, on est vivant, le pilote a assuré mais nous, l’avion, on commence à en avoir un peu marre ! 21 vols déjà !

Au volant d’une Mitsubishi, sur les routes australiennes, Philippe s’arrête sur le bas côté, dès qu’une voiture arrive derrière, pour la laisser passer. Parce qu’on veut rouler lentement, parce qu’on veut éviter de taper un kangourou, parce que les camions peuvent faire jusqu’à 20 m de long. Du coup, quand on doit faire 100 km, ça peut prendre 4 heures !!!

Voilà un peu les potins d’ici… Et pour changer aussi, voici quelques clichés en black&white !

20 réponses sur « Anecdotes en noir et blanc »

  1. Quelles belles photos. Même pas surprise par toutes les mésaventures de Stéphanie….
    Miss lagaffe attire les petites bébêtes. Bisous à tous les deux et merci pour ces récits qui font rêver.👏🤤🤣😂😅🤣😂😅 j’ai trop rit à ces anecdotes. Encore, encore. ….

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai 5 minutes alors un commentaire … j’étais en train de regarder toutes vos photos et celle qui me touche le plus , qui dégage un truc incroyable : la photo de l’horloge de Nagasaki arrêtée sur l’heure de l’impact !
    L’intensité de ce cliché est bouleversante avec tout ce que cela amène comme réflexion sur notre fragilité géopolitique actuelle … Et assez paradoxalement, le fait qu’elle soit en couleur est encore plus fort dans la symbolique (moi qui préfère le noir et blanc sans conteste !) car cela ramène le passé au temps présent …
    Voilà … j’avais 5 minutes !!!
    Bises à vous deux

    Aimé par 2 personnes

  3. La grande blonde à la sandale rouge !!!
    Finalement, vu sous cet angle, cela fait moins envie !!😂
    Pour résumer : si l’on doit partir en voyage, le chat noir , c’est Stéphanie !!! DONC il faut l’emmener avec nous !!!
    En tout cas profitez bien de vos 80 derniers jours !!!
    Quant aux photos en noir et blanc , quel rendu , elles sont magnifiques, cela valorise vraiment le cliché, cela lui donne une intensité et une émotion qu’on ne retrouve pas forcément dans la couleur.
    Bises
    Olivier

    Aimé par 1 personne

  4. Ah ! mais c’est trop génial de voyager avec Indian Jones ! Tu as trop de chance Steph !
    Faites attention à vous quand meme ! Si je résume, plus d’avion, plus de bateau, plus de marche, et bien il reste le parapente 😉 !
    Les sangsues… Berk !!
    Stéphanie il faut que tu finisses pas accepter que les petites betes t’adorent !!!!!!!
    Prenez soin de vous et revenez entier.
    Bises

    Aimé par 2 personnes

  5. Et bien, c’était du comique de répétition!!!!
    Philippe a de la chance pour le coup, c’est toi qui prends tout! Qu’est-ce que tu ne ferais pas pour son bien-être… Quelle abnégation quoi ! 😉

    Bravo pour ces magnifiques photos, vous allez pouvoir faire quelques grands tirages pour orner vos murs!
    Bisous bisous et souviens-toi Stef: « un arbre peut en cacher un autre », sauf que ça ne te servira même pas, vu que le 1er n’est même pas caché et que c’est lui le plus dangereux! 😉

    Aimé par 2 personnes

  6. Et bien, quelles péripéties !!!
    On a des peurs rétrospectives…
    C’est bête à dire, mais s’il vous plaît, faites attention !!! Surtout toi, Steph…
    Compliments pour les photos, elles sont superbes !
    Continuez bien, ici on grelotte…
    Bisous.

    Aimé par 1 personne

  7. Bonjour nos GT préférés 🙂 absolument génial, merci de ce « post », j’ai vraiment hâte de rencontrer Stéphanie, c’est extraordinaire ce que je peux lui ressembler en terme de maladresse (pouf, pouf !) allez zouuuuuu pas de découragement il y aura d’autres branches, elles ne sont pas toutes agressives, Lady Pignon ! Bises jean-marc

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s