Sur le départ …

Le temps suffit à l’écriture comme il suffit de le prendre pour sa lecture.

Le temps, qui salue à la fois le ciel, la terre et les hommes.

Regardez comment tout écrit nécessite un point d’ancrage.

Regardez comment toute lecture suscite l’envie sur l’ennui.

Rendez-vous à la librairie Mise en Page.

L’intervalle encore, nous tient à l’écart du départ, où l’on sent qu’il arrive ce moment.

Nos coeurs bondiront, au moment du départ, quand la terre natale s’éloignera.

Vers ce large horizon, nous allons.

Merci.

Eugène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s